Catégories
Jeux video Les dossiers du Jeu Video

Conférence Playstation septembre 2020, une petite leçon de communication

Le mercredi 16 septembre 2020 a eut lieue la dernière conférence PlayStation en date. Sensée nous en apprendre plus sur les jeux prévus pour la fenêtre de lancement de la PlayStation 5, elle aurait dut être un coup de maître. Elle aurait put. Seulement voilà, des annonces, faites en catimini sur le blog PlayStation US quelques heures après, ont mises cela à mal.

Depuis, la communication de la marque connaît une succession de couacs comme on n’en n’avait plus revu depuis plus de sept ans. La question que je me pose est « qu’est-ce qui a bien put gripper la machine de guerre de communication qu’est PlayStation ? ». La réponse est complexe. Je vais essayer de vous faire part de ma théorie personnelle sur le sujet. Mais, d’abord, petit retour en arrière, il y a sept ans.

En février 2013, Sony annonce, en grandes pompes, la PlayStation 4 sans pour autant la montrer. En revanche, la firme nippone montre sa philosophie, « For the players ». Surtout, elle montre des jeux, beaucoup et qui font mouche auprès du public. Je me souviens avoir été conquis par cette philosophie. Je venais de passer de merveilleuses années de jeu avec la géniale Xbox 360, et me souviens de m’être senti « trahis » par Microsoft avec l’annonce d’une Xbox One trop orientée box multimédia. Surtout, Microsoft semblait s’adresser en priorité au marché américain. Avec de nouveaux jeux au goût de soda.

De fait, la philosophie nouvellement arborée par Sony, après l’échec d’une PlayStation 3 trop orientée, elle aussi, box multimédia, ne pouvait que me plaire. J’ai donc suivi avec une grande attention la communication menée par Sony entre la conférence de l’E3. Un parcours sans faute, condamnant Microsoft à ne faire que de la riposte marketing là où le géant de Redmond est plutôt habitué à donner le la. La présentation de la console à l’E3 2013, avec son esthétique et surtout son tarif de 399 euros, acheva de me convaincre. La sortie étant prévue pour novembre 2013, j’ai courus chez mon revendeur le plus proche, et ai payé 100 euros pour la précommande. Cela laissait suffisamment de temps pour payer progressivement le reste de la console avant de la récupérer le jour de sa sortie. S’en suivirent sept belles années de plaisir vidéo-ludique.

Le 16 avril 2019, Mark Cerny revient sur le devant de la scène et officialise l’existence d’une PlayStation 5 qui ne dit pas encore son nom. En revanche, certaine de ses caractéristiques sont avancées. Son nom ne sera officialisé qu’en octobre de la même année, en même temps que le ray-tracing, un processeur octo-core, un système audio tri-dimensionnel et un ssd annoncé comme étant révolutionnaire. Fenêtre de sortie annoncée : les fêtes de fin d’année 2020. La communication made in Sony est, de nouveau, lancée. Et c’est, à nouveau, un succès, aidé en cela par le succès incontestable de la PlayStation 4. Début février 2020, la page officielle PlayStation 5 est mise en ligne. Les premières rumeurs sur le prix commence à apparaître, et il semble déjà impossible qu’il puisse à nouveau être fixé à 399 euros. La faute à un système de refroidissement perfectionné, ainsi qu’à l’utilisation de mémoire flash. Mais les joueurs et la communauté comprennent globalement ces choix. La réputation de la PlayStation 4 et de la PlayStation 4 Pro en matière de dissipation de chaleur n’étant plus à faire.

Jusqu’à cet instant de l’Histoire récente, on semble être partie pour vivre un bis répétita de la génération précédente, malgré une meilleure communication de Microsoft présentant une Xbox series X intéressante et surtout mettant en avant cette arme de destruction massive qu’est le GamePass. Seulement voilà, notre époque allait vivre un événement important, grave et dépassant toutes les frontières.

Mars 2020. La France connaît, à son tour, les joies du confinement pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. En quelques semaines, le monde entier se trouve confiné. L’économie régresse, les industries tournent au ralenti, en bref tout est impacté. Et le monde du jeu vidéo aussi. Toute la communication des deux constructeurs se trouve chamboulée, d’autant que les deux consoles next-gen sont fabriquées en Chine. Pendant un temps la rumeur d’un report de sortie se répand. Mais Sony et Microsoft se sont adaptés, et des conférences en ligne ont prises le relai, présentant essentiellement les jeux. Et, même si certaines promesses ont été alléchantes, il est clair que la Covid a aussi impacté les développeurs.

En effet, nombre de jeux ont été annoncés/reportés pour/à 2021. De fait, les line-up de lancement des consoles s’appuient uniquement sur des jeux cross-gen et sur le back-catalogue de jeux current-gen compatibles next-gen. Et là se fait déjà une grande différence en matière de communication. En effet, dès le début de l’année Microsoft a annoncé que durant les deux premières années d’existence de la Xbox series X, tous leurs jeux seraient cross-gen. Au moment de cette annonce, Sony les a critiqué en disant que « chez PlayStation nous croyons aux générations. Nos jeux PlayStation 5 ne sortiront pas sur PlayStation 4 ». Nous allons voir que cette déclaration est la première erreur d’une série commise par PlayStation.

Mais, pour l’heure, voici mon regard sur les jeux présentés lors de la conférence PlayStation du mois de septembre 2020.

Final Fantasy XVI a été annoncé comme exclusif sur console PS5 et sur PC. Il est visuellement réussi, avec une belle ambiance heroïc-fantasy dans le plus pur style japonais. À noter que le système de combat est en temps réel.

Découvert plus tôt cette année, Spider-Man Miles Morales est un stand-alone du jeu Marvel’s Spider-Man sortit en 2018 sur PS4. Il N’EST PAS UNE SUITE DE CE JEU, simplement il parle de Miles Morales après la découverte de ses pouvoirs et comment il va s’entraîner pour progresser. LA VRAIE SUITE DE MARVEL’S SPIDER-MAN NE SORTIRA QUE COURANT 2022. Comme le jeu de 2018, Miles Morales est magnifique et bénéficie sur PS5 de ray-tracing sur les reflets et éclairages. Le gameplay a été optimisé et adapté aux pouvoirs de Miles. En terme de mise en scène c’est toujours aussi ébouriffant. Je le veux.

Harry Potter Hogwarts Legacy a été enfin annoncé officiellement ! Visuellement assez joli, sans être toutefois une claque, il semble aussi assez immersif. Du peu qu’il nous a été donné de voir, le monde présenté a l’air assez vaste. Attendons d’en savoir plus.

Bien sûr, inévitablement il y a eut la présentation d’un Call of Duty Black Ops Cold War dont on se demande où sont les innovations.

Resident Evil VILLage est revenu nous hanter. Il est sombre, baroque à souhait. Les images montrées font état d’une ambiance burtonienne extrêmement envoûtante. L’extraordinaire château aperçu me fait penser au château de Dracula, le château de Bran en Roumanie. Je suis déjà quasi-certain de l’acheter.

Autre jeu, autre ambiance, Death Loop est un jeu à l’ambiance assez sympa, très colorée et fun. À noter qu’il est développé par les français de chez Arkane Studio.

Devil May Cry 5 Spécial Édition a été annoncé. C’est un remastered assez joli, dynamique et qui, visiblement, ne souffre pas spécialement de soucis de framerate.

Oddworld Soulstorm, magnifique visuellement, possède une ambiance qui a fait remonter en moi de vieux et très bons souvenirs. J’ai eut l’impression de retrouver mes 16 ans. De fait, j’ai hâte d’en savoir plus.

Demon’s Soûls a été, pour moi, la première vrai baffe next-gen de cette conférence. Ici c’est une direction artistique type médiéval-fantasy occidentale qui prédomine. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une merveille visuelle, enchanteresse technique au framerate régulier, au ray-tracing activé et à la résolution élevée. Moi qui ne suis pas fan de hack’n’slash, ce jeu m’a retourné.

La PlayStation Plus collection a été annoncée. Très timide réponse à l’offre dématérialisée de Microsoft, cette collection permettra aux possesseurs du PlayStation Plus de retrouver TOUS LES HITS DE L’ÉDITEUR (et quelques titres éditeurs tiers) de la génération PS4 REMASTERISÉS POUR LA PLAYSTATION 5. C’est bien, mais cela ne fait pas le poids face au GamePass.

La date de sortie, ainsi que les tarifs, de la PlayStation 5 ? Comme on s’y attendais, et comme cela avait été révélé par les fuîtes de Carrefour, la PlayStation 5 sortira en France le 19 novembre 2020. L’édition sans lecteur blu-ray coûtera 399 euros, et la version avec lecteur blu-ray coûtera 499 euros. Et le soir de cette conférence Sony a annoncé l’ouverture des précommandes pour le lendemain, à savoir le 17 septembre. Voilà le premier couac de la soirée, car quelques semaines auparavant Sony avait taclé Xbox en affirmatif que l’ouverture des précommandes de la PlayStation 5 seraient annoncées suffisamment à l’avance, pour ne pas mettre les revendeurs sous pression …

Quoi qu’il en soit, la conférence s’est terminée par un « one more thing » qui a consisté en l’apparition du logo de God of War Ragnarok.

Et je dois dire que je suis sortis de cette conférence content, impatient, et déjà en train de préparer le premier investissement que je ferais avec ma première paie lorsque j’aurais retrouvé du travail. Puis arriva l’article de blog par lequel la contestation est arrivé. Patatra, la baraqua de communication de Sony s’est prise les pieds dans le tapis.

À la suite de la conférence, dans les heures qui ont suivit, Jim Ryan a publié un article reprenant les grandes lignes de la conférence, mais en ajoutant des informations importantes QUI N’ONT PAS ÉTÉ ABORDÉES PENDANT LADITE CONFÉRENCE. Premièrement, la manette DualSense, en bon concentré de technologie, sera disponible à la vente au prix de 69,99€. C’est cher, mais il faut reconnaître que les technologies embarquées peuvent le valoir. Idem pour le casque audio Pulse 3D et la caméra HD. Une télécommande sera disponible à 29,99€ pour un meilleur confort d’utilisation quand on utilisera la PlayStation 5 pour regarder des films.

L’article de la discorde.

Deuxièmement, voilà le vrai problème : désormais, le prix des gros jeux first-party édités par PlayStation sera de 79,99€ euros ! Oui, mesdames, messieurs, à l’heure où, à cause de la Covid, certain(e)s parmi vous verrons leur pouvoir d’achat réduit, voire pire, vous devrez payer 80 euros pour acheter des jeux édités par PlayStation. Alors je comprends que, plus un jeu est gourmand en ressources, plus il coute cher à développer. Mais en ne donnant cette information que par le biais de cet article de blog, Sony donne l’impression de vouloir faire passer l’information en catimini pour en minimiser l’impact. Mais la réaction qui a eut lieu parmi les joueurs prouve que c’est une erreur, comme on va le voir plus bas.

Autre nouvelle annoncée de la même façon, et contrairement à ce que Sony affirmait lors de la pique envoyée à Xbox concernant le cross-gen, l’article de Jim Ryan annonce clairement ceci :

« De plus, nous savons que les membres de la communauté PS4 transiteront progressivement sur la PS5, et nous sommes heureux de vous annoncer que certaines de nos exclusivités seront aussi disponibles sur PS4. Marvel’s Spider-Man: Miles Morales, Sackboy A Big Adventure, et Horizon Forbidden West arriveront également sur PS4. Même si ces trois jeux ont été conçus pour tirer profit des capacités uniques de la PS5, comme de la présence du SSD et de la DualSense par exemple, les possesseurs de la PS4 pourront se plonger dans ces aventures dès leur sortie. Les versions numériques de ces jeux sur PS4 pourront être gratuitement transférées sur les deux consoles PS5, et il en va de même pour les versions physiques. ».

Jim Ryan, 17/09/2020

Dans la foulée de ces annonces, les réseaux sociaux se sont embrasés.

Je pense que Sony s’est beaucoup plus préoccupé de gagner sa guéguerre de communication contre Microsoft que de penser d’abord à ses joueurs. Que les exclus « révolutionnaires », vendues pendant des mois comme étant exclusives à la PlayStation 5, soient annoncées comme cross-gen, il est vrai que c’est tout bénef pour les gens qui ne pourront pas passer de suite à la next-gen. Sauf que rien n’a été montré des versions PS4. À quoi aurons-nous droit ? Et comme est-ce possible que, par exemple, une version ps4 de Horizon Forbiden West soit développée par les mêmes développeurs qui travaillent en même temps sur une version PS5 construite de zéro ?

Ajoutez à celà que, depuis cette conférence, la communication de Sony n’est pas très clair, entre rétro-pédalage, rumeurs de ruptures de stocks volontaires et j’en passe et des meilleures.

Sony aurait dut s’abstenir de jouer les donneurs de leçon envers Microsoft, et aurait dut profiter de la conférence pour faire de la pédagogie et expliquer d’abord l’augmentation du prix de leurs exclusivités. Enfin, ils auraient dut expliquer pourquoi les européens devront payer leurs consoles plus cher que les américains.

Tout cela prouve que le succès d’une génération de produits ne prévaut pas de la réussite du lancement de la gamme suivante. En matière de communication, il ne faut jamais perdre de vue que c’est celui qui a le porte-monnaie qu’il faut convaincre, et que lorsque celui-ci se sent pris pour une idiot, cela peux potentiellement se transformer en un grain de sable qui finit toujours, un jour ou l’autre, par enrayer la machine.

Sources

https://www.youtube.com/user/soiscoolmec

https://www.youtube.com/channel/UC-2Y8dQb0S6DtpxNgAKoJKA

https://www.youtube.com/channel/UC_i8X3p8oZNaik8X513Zn1Q

https://fr.wikipedia.org/wiki/PlayStation_5

Avatar

Par Laurent

Développeur front-end passionné du pop culture, je partage mon temps entre Vue.js, le cinéma, les jeux vidéo et les voyages.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.